Aller au contenu principal
mer. 11 au jeu. 12 janv.

LIFE INSURANCES

Création
Festival Trajectoires
Léa Rault & Alina Bilokon - Pilot Fishes
11 jan. 21H • mercredi
12 jan. 21H • jeudi
De 6€ à 16€
TU-Nantes
1H
À partir de 12 ans

Ce duo chorégraphique explore l'incroyable inventivité - et son potentiel comique - de l'être humain devant son angoisse de mort.

La pièce est pensée comme une série de fictions chorégraphiques qui esquissent moultes tentatives pour échapper, ou tenter d’échapper, aux angoisses les plus profondes devant la mort annoncée. Si les circonstances de notre mort sont pleines d’incertitudes, sa réalité reste certaine. Face à l’inévitable et l’impensable, nous nous réfugions alors avec méthode dans des fables, bobards, superstition plus ou moins grotesques, récits à forte valeur anxiolytique : les danseuses Léa Rault et Alina Bilokon s’amusent de ce système de digues parfaitement inefficaces pour assurer nos vies contre l’issue fatale. Elles composent une trame narrative qui bascule dans l’absurde et l’onirique, et dessinent autant de déclinaisons plus ou moins drôlatiques pour s’arrimer fermement et sûrement à la vie ! 

Alina BILOKON, chorégraphe, interprète
Alina Bilokon commence son éducation artistique en 1992 à l’école des Arts Chorégraphiques « Sonechko » en Ukraine. En 2005, elle part au Portugal et continue sa formation en danse à travers différents stages et séminaires. En 2010, elle termine une Licence à l’école Supérieure de Danse de Lisbonne et intègre la formation PEPCC – Forum Dança. Alina Bilokon travaille comme interprète avec Ana Borralho & João Galante, Mariana Tengner Barros, Miguel Pereira, Loïc Touzé, Paula Rosolen et Boris Charmatz.

Léa RAULT, chorégraphe, interprète
Léa Rault se forme à la danse dans une école Irène Popard, puis au Conservatoire de Danse Contemporaine de Rennes, en parallèle de ses études de Lettres Modernes et Sciences du Langage à l’Université Rennes 2. De 2010 à 2012, elle suit la formation PEPCC de Forum Dança à Lisbonne. En lien avec ses projets de création, Léa Rault intervient régulièrement auprès de différents publics pour mener des ateliers de pratiques chorégraphiques et des projets de création avec des danseur.se.s non-professionnel.le.s. Son parcours est jalonné de multiples collaborations avec différent.e.s artistes et structures. Elle travaille comme interprète pour Christine Le Berre, Cédric Cherdel et Catherine Le Grand pour la reprise de So Schnell de Dominique Bagouet. En 2021, Léa Rault commence une résidence de recherche à L'L à Bruxelles.

Distribution
Conception, Création & Performance : Alina Bilokon & Léa Rault - Textes : Alina Bilokon & Léa Rault - Musique : Alina Bilokon & Léa Rault & Jérémy Rouault - Son : Jérémy Rouault - Lumières et Régie Générale : Thibaut Galmiche et Rodrigue Bernard (en alternance) - Scénographie : Nicolas Marie - Costumes & Accessoires : Anna le Reun / Under the bridge - Regard extérieur et Aide à la dramaturgie : Arnaud Stephan - Collaboration : Laura Fouqueré et Cyril Ollivier de la Cie L’Unanime lors du laboratoire à La Passerelle (juillet 2021) et celui à La Paillette (février 2022) - Administration de Production : Charlotte Cancé, bureau AOZA
Crédits
Production : Pilot Fishes - Coproductions : Danse à tous les étages, Rennes / Le TU-Nantes / Le Petit Echo de la Mode-Châtelaudren / Le Mac Orlan-Brest - Avec le soutien de : Itinéraires d’artiste(s) 2022, Coopération Nantes-Rennes-Brest-Rouen-Le Mans / La Paillette, Rennes / Le Triangle, Rennes / Réservoir Danse, Rennes /mécénat de la Caisse des Dépôts. Les temps de laboratoires (juillet 2021 à mars 2022) sont financés par le Ministère de la Culture et la Ville de Rennes dans le cadre du plan de relance, et par La Passerelle, Scène Nationale de Saint Brieuc.
PILOT FISHES est une structure implantée en Côtes d’Armor, en Bretagne. Elle est soutenue par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne au titre de l’aide au projet, la Région Bretagne et le Département des Côtes d’Armor.
On aime
le sujet de la mort (et oui, il faut bien s’y frotter !), la dérision.
On y va avec
son conseiller assureur, sa boule anti-stress, son neveu hypocondriaque, son porte-bonheur, sa boîte d’anxiolytiques, son humour noir.