Aller au contenu principal
mer. 20 au ven. 22 mars

Conversation partagée : La nuit

IDÉAL
Perrine Mornay + Catherine Huchet
Mer. 20 mars · 16H30 - Bain Public Saint-Nazaire (en famille à partir de 8 ans) prix libre sur réservation

Jeu. 21 mars · 22H - TU - gratuit réservation conseillée

Ven. 22 mars · 13H - BU INSPE - entrée libre

Conversation partagée avec Perrine Mornay, metteuse en scène, et Catherine Huchet, maîtresse de conférences en Sciences de l’éducation et de la formation à l’Inspé de Nantes.

Ce projet interroge l’ambivalence de l’imaginaire collectif associé à la nuit, considéré comme un espace-temps à la fois inquiétant et émancipateur, pour l’enfant. Il fait se croiser trois domaines et terrains de réflexions : les artistes dont le processus de création est dit “participatif”, les nights studies et la pédagogie active. Ces croisements se déroulent par étapes, alternant temps de réflexions partagées entre artistes et chercheu·ses, recherche-action et temps d’immersion avec des groupes d’enfants.
Les approches spécifiques de ces derniers d’une part et du temps singulier qu’est la nuit d’autre part peuvent-elles influencer des créations artistiques, participer à modifier des processus créatifs ?

Conversations partagées : des formes inédites, produites par le TU, et créées à deux, entre un·e artiste et un·e chercheur·se à partir d’une démarche de recherche pour imaginer une publication sensible et innovante des sciences. Et explorer de nouveaux imaginaires des savoirs.

Perrine MORNAY, metteuse en scène et performeuse

Perrine Mornay est née en 1980 en Picardie. Initialement formée au Beaux Arts de Paris et pratiquant alors la photographie, Perrine Mornay se tourne rapidement vers la performance et le spectacle vivant. Perrine ne cherche pas seule mais en émulation avec d’autres. Elle travaille avec divers matériaux et les fait se confronter : chorégraphies, textes, arts visuels, partitions sonores. Le principe commun à toutes ses pièces est la dissociation entre les images et les récits/fictions qu’elles suggèrent. C’est une façon d'interroger la réalité du théâtre. Qu’elle imagine des protocoles de rencontres ou se serve de la radio pour capturer la réalité des situations qu’elle a provoqué, elle s’attache à faire des liens entre l’intime et l’état du monde.