Aller au contenu principal
à voir

#8 Alice Gozlan I La compagnie A.

Bibliothèque des créations

Les artistes en résidence au TU partagent leurs questionnements sur leur travail en cours et quelques images de leur carnet de bord au quotidien. 

#8 Alice Gozlan I La compagnie A I Résidence de recherche pour Sodium du 5 au 9 avril au TU

Quels sont les points de départ de ce spectacle  ? Comment naît le désir de création ?  Nous partons de cette question : comment évoluons-nous dans un monde que nous percevons à de nombreux égards comme fini ? Surtout en ce qui concerne nos ressources :  nous savons aujourd'hui qu'elles ne sont pas illimitées, elles ne l'ont jamais été. Au cours de nos recherches qui tournaient, au sortir de notre dernier spectacle Archipel, autour des questions écologiques, nous avons découvert le travail d'un collectif de journalistes Freedom Voices Network  et de leur projet Forbidden Stories.  Ce projet a pour vocation de continuer des enquêtes qui n'ont pas pu voir le jour, dans des pays où les journalistes sont censurés, emprisonnées, ou assassasinés. Pour ce projet nous nous sommes particulièrement intéressés au projet Green Blood , autour de trois mines (or, nickel,sable). Il y avait aussi une envie très forte celle de parler du rapport sensible à la photo, à l'image. Comment ce médium peut nous toucher.

On navigue toujours au début entre un rapport au monde, et des intuitions plus intimes.

Comment se déroule le travail de création ? Quel est votre processus ? Qu’est ce qui se transforme pendant ce temps ? On regarde d'abord tous ensemble la matière. Celle qui vient du réel, Green Blood, des articles, des émissions, des reportages sur la mine, mais aussi des oeuvres de fiction. Puis on fait une première série d'improvisations. On se dit qu'on défriche le plateau. Par la suite nous allons naviguer entre des hypothèses d'écritures et de nouvelles improvisations. C'est notre phase de recherche. Au plateau ce sont souvent des personnages que l'on rencontre, beaucoup plus vivants, dessinés que si on les avait d'abord écrits. Une fois cette phase terminée nous écrivons une première version du spectacle. Une fois cette écriture terminée nous travaillons les aspects plus plastique de ce qui sera le spectacle (composition musicale, lumière, scénographie)

Combien de temps avez-vous besoin pour créer un spectacle ? Entre 12 et 15 semaines.

Quelle définition avez vous du spectacle ? Quels sont les enjeux pour vous de la création contemporaine ? Olala je ne me permettrais pas !  Pour l'instant nous défendons un théâtre de fiction. Mais en temps que spectatrice j'aime vraiment beaucoup de formes différentes.

Ce que vous préférez dans votre métier ?  Le travail au plateau une fois que le texte a pris forme.

Quel est votre premier souvenir de spectateur ? Tambour sur la digue d'Ariane Mnouchkine. J'avais huit ans. C'était quelqu'un de très célèbre dans ma famille. J'ai donc grandi avec l'idée que la mise en scène c'était pour les femmes. L'importance des modèles ;)

Propos recueillis en avril 2021