Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.
ven. 20 mars 19H30

Conférence(s)

Hors les murs
Marion Le Nevet, Marion Thomas et Clément Pascaud
20 Mars dès 19H30 • Vendredi
Nouveau Studio Théâtre Placement libre

Trois conférences jouent le jeu de la performance, à moins que ce ne soient là des spectacles qui se jouent des codes de la conférence… Entre une conférence-performance sur la conférence-performance, une épopée drôle et passionnée dans le tennis féminin ou un dialogue avec un grille-pain : voici une soirée à la fois intime, ludique et scientifique !


19H30
Laurent, Claudia, Robert et Marion ou les artistes qui voulaient devenir autres : Conférence-performance sur la conférence-performance, la recherche universitaire expliquée à tous - Marion Le Nevet

Fraîchement diplômée, Marion raconte sa recherche universitaire sur la conférence-performance. Elle retrace son parcours et l'enquête qu'elle a mené de Nantes à Lausanne sur la trace de trois performeurs, dans un exposé à la fois didactique et personnel, ludique et scientifique, émaillé d'illustrations en corps et en mots. 

20H30
Penser avec un grille-pain - Marion Thomas

« J'ai pas mal réfléchi notre rapport au grille-pain, et à travers lui aux objets en général. J'ai bien creusé. Et je me suis dit, que c'était en fait pas si différent de notre rapport à certains animaux. Tu savais qu'on avait créé plein d'espèces de rats qui naissent avec des cancers et tout, juste pour la science ? Si tu viens, tu pourras en apprendre un peu plus sur les expérimentations sur les rats en laboratoire, sur la science version féministe (oui ça existe) et tu pourras même voir un grille-pain qui parle de ses émotions. Ça me rappelle d'ailleurs une phrase que j'ai lu un jour : les objets aussi ont besoin d'un peu d'amour pour accéder à l'existence. »

21H30
Revers de femmes - Clément Pascaud

Clément Pascaud, metteur en scène nantais livre une conférence sur le tennis féminin : « Le 4 juin 2002, j’avais 13 ans, je revenais du collège mélancolique avec l’émoi de ma différence. J’ai allumé la télé et j’ai vu Serena Williams face à Mary Pierce en quarts de finale de Roland Garros, un syndrome de Stendhal : la force, la puissance, la différence, une héroïne m’est apparue et allait suivre mes années de passion féminine. »

Crédits
En part. avec le Nouveau Studio Théâtre