Menu scène de recherche
et de création contemporaine
  • Ajouter à mon agenda
14 DEC. à 12H30 - Au TU - 1H30

ANNULÉ — Un midi avec Jan Martens

JAN MARTNENS NE POURRA PAS ÊTRE PRÉSENT À NANTES LA RENCONTRE AVEC LUI EST ANNULÉE !!!

 

 

Venez partager votre sandwich ou tarte du jour au café du TU avec Jan Martens et profitez-en pour échanger sur le spectacle vu la veille ou sur celui à venir le soir même. Et pour fêter ça, le TU vous offre le café !

Jan Martens (1984, Belgique) se forme à l’Académie de Danse Fontys à Tilbourg (Pays-Bas) et s’inscrit ensuite au Conservatoire Royal d’Anvers Artesis, où il obtient son diplôme de danse en 2006. Interprète, il travaille entre autres avec les chorégraphes belges Mor Shani, Tuur Marinus et Ann Van den Broek.

En 2009, il commence à créer ses propres chorégraphies et collabore avec le Centre international d’arts chorégraphiques d’Amsterdam (ICK), le théâtre Frascati et le Centre d’art CAMPO à Gand. Il est également soutenu par l’institut DansBrabant. En collaboration avec la directrice administrative Klaartje Oerlemans, il fonde l’association GRIP à Anvers / Rotterdam en 2014, qui sert de plate-forme d’où ils organisent et diffusent ses pièces. De septembre 2014 jusqu’à juin 2016, le chorégraphe est par ailleurs artiste en résidence à Tanzhaus NRW, Düsseldorf.

Une sincérité profonde traverse l'œuvre de Jan Martens. Ses pièces se font connaître sans ambages. Au lieu d’inventer un nouveau langage chorégraphique, il préfère former et réutiliser des idiomes existants, en y changeant la corrélation afin que de nouvelles idées puissent naître. Le chorégraphe place l’Homme au cœur de son œuvre.

En 2014,  il crée sa première pièce de groupe The Dog days are over programmée au TU les 13 et 14 décembre. Sa nouvelle création The Common people verra le jour en mai 2016.

L’artiste réalise également des pièces en tant que chorégraphe invité, et guide des jeunes créateurs.

En 2013, aux Pays-Bas, l’institution culturelle Prins Bernhard Cultuurfonds Noord-Brabant lui attribue le Prix pour la Danse et les Arts du Spectacle. En 2015, il reçoit le prix prestigieux Charlotte Köhler. Ses pièces sont régulièrement jouées en Flandre, aux Pays-Bas, en France, en Allemagneet en Amérique du Nord, et ont été représentées lors de festivals et dans les lieux tels que Dampfzentrale Bern, Théâtre De La Ville Paris, Dance Umbrella London, Tanz im August, Tanzquartier Vienna, Usine-C Montréal, Dansenshus Stockholm et Dansehallerne Copenhague.

Et rassurez-vous il parle parfaitement bien français.