Menu scène de recherche
et de création contemporaine
  • Acheter
  • Ajouter à mon agenda
11 DEC. à 20H30 - 12 DEC. à 20H30 - Au TU - 1H35

King Kong Théorie

Virginie Despentes, Émilie Charriot

«J’écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, les hystériques, les tarées, toutes les exclues du marché à la bonne meuf. » King Kong Théorie, c’est l’œuvre manifeste de l’auteure Virginie Despentes. Le récit, cru et ténu, de son vécu : celui d’un viol, d’une émancipation et de la revendication d’une liberté. Sur scène, Émilie Charriot compose, avec une comédienne et une danseuse, une traversée puissante et galvanisante de ce récit. Une mise à nu sans artifice et véhémence qui trucide l’image de la femme fragile et idéale.

On aime la langue, la force du texte, la puissance de la mise en scène, la justesse

On y va avec sa meilleure copine, une militante féministe, un copain danseur

--

ÉMILIE CHARRIOT

Émilie Charriot a commencé par pratiquer le théâtre amateur en banlieue parisienne durant une dizaine d’années. De 2002 à 2009, elle a enseigne le théâtre des conservatoires municipaux et se forme comme comédienne autodidacte dans des spectacles professionnels à Paris. De 2008 à 2012, elle a fondé et dirigé la Compagnie Du Déserteur. Elle travaille alors principalement sur des textes d’auteurs d’Europe de l’est : Matéi Visniec, Witold Gombrowicz, Slawomir Mrozek… En Suisse, elle a joué sous la direction de Christian Geoffroy Schlittler, Oskar Gomez Mata, Massimo Furlan et Jean-Louis Hourdin. En juin 2013, elle met en scène La Sérénade de Slawomir Mrozeki. Puis en 2014, elle met en scène King Kong Théorie, adaptation scénique de l’oeuvre de Virginie Despentes. Ce spectacle a été sélectionné pour la première Sélection Suisse en Avignon et est actuellement en tournée européenne. Cette première mise en scène s’inscrit dans une trilogie où elle interroge la sexualité et ses tabous dans l’écriture contemporaine sous forme de monologues. Un monologue écrit par Antoine Jaccoud, créé au théâtre de Vidy-Lausanne cette année, sera le deuxième volet de ce triptyque. Ponctuellement, Émilie Charriot continue d’enseigner le théâtre sous forme de stages. Elle prête également sa voix à la chaine Espace 2 (RTS) et tient un des rôles principaux dans le premier long-métrage de Robin Harsch, Ritaproductions. Cette saison elle met également en scène Ivanov de Tchékhov à l’Arsenic.