Menu scène de recherche
et de création contemporaine
  • Acheter
  • Ajouter à mon agenda
06 FEV. à 20H30 - 07 FEV. à 20H30 - 08 FEV. à 20H30 - 09 FEV. à 20H30 - Au TU - 1H10

Hybris

Vanille Fiaux / Manuel Garcie-Kilian / Fitorio Théâtre

[CRÉATION]

Dans cette histoire, il y a elle et lui. Elle et lui dans les mots de l’amour. Lui et elle, comme des figures hors du temps en quête d’épuisement de tout ce que l’on peut dire pour se dire je t’aime… Elle et lui, c’est Vanille Fiaux et Manuel Garcie-Killian, leurs textes et leurs chairs bercés par la violence et la douceur, l’émotion et la déclaration, les flux tendus et les répétitions. Et comme caisse de résonance à la charge profonde et charnelle des mots, les quatre musiciens du groupe rock Seilman Bellinsky imposent une ultime expression à l'impossible Amour.

On aime la beauté du texte, la promesse d'aimer, la joute verbale d'un acteur et d'une actrice

On y va avec son ex, son futur amant, un amour perdu

-

VANILLE FIAUX

Auteure, comédienne et metteur en scène nantaise. Elle est directrice artistique de sa propre compagnie, le Fitorio Théâtre. Après deux ans de formation à l'Ecole du Studio Théâtre d’Asnières, elle intègre en 2006, l’Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Rennes. Pendant sa formation elle met en scène La Nuit de Mme Lucienne de Copi et joue dans 7 secondes de Falk Richter, mis en scène par Stanislas Nordey auThéâtre du Rond Point à Paris puis au Festival d’Avignon. À sa sortie, elle joue dans 399 secondes de Fabrice Melquiot, mis en scène par Stanislas Nordey. Puis dans Anatomie 2010 Comment toucher ? écrit et mis en scène par Roland Fichet au Théâtre de l’Est Parisien. En 2011-2012, elle joue dans L’Instinct de l’Instant écrit et mis en scène par Nadia Xerri-L, en 2011. En 2013 on la retrouve dans deux créations de Nadia Xerri -L, Je suis tu es Calamity Jane et Dans La Nuit de Belfort, au Volcan Scène nationale du Havre. Elle crée et joue dans Trois Fois Rebelle de Maria Mercé Marçal. En 2014, elle joue dans Living mis en scène par Stanislas Nordey et dans Corpus Frichti d’Alain Legoff au Festival Mythos à Rennes. En mars 2015 elle met en scène Battements D’Ailes, dans le cadre d’une création partagée avec la ville de Nantes, puis joue, sous la direction d’Alexis Armengol.

MANUEL GARCIE-KILIAN

Manuel Garcie-Kilian intègre l’Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Rennes, en 2006. A la sortie de l’école, en 2009, il joue sous la direction de Stanislas Nordey dans 399 secondes de Fabrice Melquiot. La même année, il joue dans Anatomie 2010 Comment toucher ? de Roland Fichet puis dans La Triste Désincarnation d’Angie la jolie mise en scène par Marine de Missolz. En 2010, il est dans le Château de Wetterstein de Frank Wedekind, mise en scène de Christine Letailleur et participe aussi à "l'EPAT n°10" de Théâtre Ouvert, dans une mise en espace de Jean-Christophe Saïs du texte Tout doit disparaître d'Eric Pessan. Après Meanings mis en scène par Pierre Sarzacq créé en 2011, il joue l’année suivante dans Le Banquet ou l’Éloge de l’amour de Platon adapté et mis en scène par Christine Letailleur dont il est l’assistant à plusieurs reprises, notamment dans Phaidra d’après Yannis Ritsos où il est également comédien (2013). Cette même année 2013, il lira Erwin Motor, dévotion de Magali Mougel, dans une mise en voix de Sebastien Bournac. Il participe au spectacle de rue BIP de Pierre Sarzacq, création durant l’été 2014. C'est en octobre 2014, qu'il joue dans Hinkemann mis en scène par Christine Letailleur. De novembre 2015 à mars 2016, il joue dans Les Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos adapté et mis en scène par Christine Letailleur. En 2017, il joue dans Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce, spectacle créé au TU-Nantes, dans la mise en scène de Clément Pascaud. Depuis, il a joué dans Baal de Bertold Brecht, mise en scène de Christine Letailleur.